page d'accueil Bundeswehr

Vous êtes ici: Accueil > Qui sommes-nous ? > L'Office fédéral des équipements > La Collection scientifique de l’armement du BAAINBw > Pièces d’exposition de la Collection scientifique de l’armement > Véhicule > Prototype du poids lourd 7 t tout terrain (flottable) 

Prototype du poids lourd 7 t tout terrain (flottable)

Prototype du poids lourd 7 t tout terrain (flottable)

Prototype du poids lourd 7 t tout terrain (flottable) (Source: BWB / WTS)Größere Abbildung anzeigen

À partir de 1962, les planifications furent lancées pour assurer la relève de la première génération de véhicules. L'accent était mis sur les porteurs moyens et lourds tout terrain et les véhicules à roues blindés en tant que développements spécifiques militaires. Ils étaient censés former une famille de véhicules à roues.

Les nouveaux véhicules devaient être composés d’un maximum d’ensembles de fabrication commerciale courante et être sensiblement plus performants tout en étant plus facile à entretenir et à conduire. Avec une dotation de 90% de véhicules tout terrain et de 10% de véhicules non tout terrain qui devaient englober cinq au lieu de douze classes de charge utile, il était d’ailleurs prévu d’équiper une partie des véhicules tout terrain de moteurs polycarburants et de les rendre flottables.

Après l'établissement des cahiers de charges, cinq fabricants de camions, à l'initiative et avec un soutien financier du Ministère fédéral de la Défense, formaient un bureau commun dans lequel chaque fabricant était chargé d’assumer son propre domaine de compétence :

  • MAN: la carrosserie et le châssis ;
  • Magirus-Deutz: le moteur, la transmission de force et la cabine de conduite ;
  • Rheinstahl-Henschel: la plate-forme de chargement pour véhicules terrestres ;
  • Krupp: la plate-forme flottable et la motorisation amphibie ;
  • Büssing: les véhicules à roues blindés.

Dans un premier temps, la société Daimler-Benz n’appartenait pas à ce bureau commun et développa, à ses propres frais et sans avoir de commande, sa propre famille de véhicules ayant les mêmes caractéristiques.

Les premiers prototypes du bureau commun et de la société Daimler-Benz ont vu le jour au printemps 1968, suivis en 1970 et 1971 par deux autres séries de prototypes. Après l’évaluation des prototypes, il avait été décidé que la société Daimler-Benz serait chargée du développement ultérieur des véhicules à roues blindés dans le cadre du programme global et qu'elle serait également appelée, au sein du bureau commun, à optimiser l’utilisation d’ensembles de la gamme commerciale de tous les fabricants participants. Ceci concernait particulièrement l'essieu rigide pour tous les véhicules développé conjointement par Daimler-Benz et MAN.

Le bureau commun devait continuer à développer les véhicules de transport non blindés équipés d’un moteur polycarburant refroidi à l'air.

Suite à la révision des caractéristiques militaires en raison des coûts d’acquisition élevés escomptés et des ressources budgétaires limitées, il avait été décidé, en 1972, de renoncer à un moteur polycarburant, à l’étanchéité face aux agents NBC et à la flottabilité du véhicule.

La version la plus petite initialement conçue pour une charge utile de 4 t a pu être classifiée, en 1975, dans la classe de charge utile de 5 t après l'allongement de l'empattement et l’agrandissement de la plate-forme. La classe désignée comme « catégorie I » comportait donc les camions ayant des charges utiles de 5, 7 et 10 t.

La situation budgétaire força à réduire le quota de ces véhicules de conception particulière au besoin global à seulement 20% par rapport à la quantité initialement prévue.

Les véhicules furent livrés entre 1976 et 1983 par la société MAN à partir des anciennes usines de Büssing à Salzgitter. Des faiblesses dues à la conception ont pu être éliminées en apportant diverses modifications au cours de la période de livraison. Ultérieurement, il y eut « la génération suivante élargie IA1 » qui englobait, entre autres, un camion de 15 t mil tout terrain (8x8).

Les caractéristiques les plus marquantes de ces véhicules sont les suivantes:

  • une carrosserie et une plate-forme rigides ;
  • des essieux rigides, commandés par des bras oscillants transversaux spécifiques qui assurent un maximum de capacité tout terrain et de mobilité sur le terrain ;
  • une boîte de transmission à convertisseur de couple pour assurer une commande simplifiée et économisant le véhicule ainsi que pour obtenir de bonnes caractéristiques de conduite sur le terrain – moteur refroidi à l’air à l’arrière de la cabine qui permet d’obtenir
  • une carrosserie basse avec une grande garde au sol.

La relève des véhicules de la génération suivante n’a pas pu être réalisée au début des années 90 comme planifié de sorte que ces véhicules restèrent en service plus longtemps que prévu initialement. Pour la mission en Bosnie, les véhicules employés étaient dotés d’une protection contre le feu des fusils de tireurs d’élite composée d'éléments de protection modulaires montés à l'extérieur de la cabine de conduite et d'un vitrage en verre blindé.

retour au début de la page


Pied de page

Haut

Situation 27/11/14


https://www.baainbw.de/portal/poc/baain?uri=ci%3Abw.baain.ueberun.dasbaain.wehrtec.exponat.radfahr.lkw&lg=fr