page d'accueil Bundeswehr

Vous êtes ici: Accueil > Projets > Projets sélectionnés > SAR-Lupe 

SAR - Lupe

Utilisés comme plate-formes de détection à portée optique ou radar, les satellites, contrairement aux avions ou aux drones, permettent d’effectuer des repérages en toutes circonstances sans risque de violation des droits de souveraineté. De ce fait, ils se prêtent particulièrement bien à l’acquisition d’informations en vue de la prévision, de la prévention et de la gestion efficace de crises sans escalade. Qui plus est, par rapport aux satellites optiques, les satellites radar présentent l’atout d’être capables d’acquérir des renseignements à tous moments de la journée et en tout temps.

La photo montre le concept de satellites composé de cinq satellites identiques placés sur trois orbites différentes

Concept de satellites composé de cinq satellites identiques placés sur trois orbites différentes (Source: OHB-System AG)Größere Abbildung anzeigen

Le concept de SAR-Lupe (Synthetic Aperture Radar ou radar à synthèse d’ouverture) repose sur cinq satellites radar identiques gravitant autour de la terre, placés sur trois orbites différentes à 500 km d’altitude environ. En raison du fonctionnement physique d’un radar SAR, chacun des cinq satellites est en mesure de fournir une imagerie de la surface de la terre en mailles ou en bandes dans une perspective oblique en direction de la terre, à droite ou à gauche de sa trajectoire. La constellation des 5 satellites entre eux est telle que les zones visibles se joignent entièrement.

La station au sol est composé d'un segment satellite et d'un segment utilisateur. Le segment satellite englobe les activités de contrôle de satellites, de réception des données et de conversion des images obtenues, le segment au sol utilisateur comporte des activités de conduite et de contrôle de missions, d'exploitation et d'archivage d'images.

Entre décembre 2006 et juillet 2008, les satellites ont été placés sur leurs orbites à partir du port spatial russe de Plesetsk à l'aide de missiles COSMOS-3M.

Le système est entièrement opérationnel depuis le 25 septembre 2008.

retour au début de la page

Fédération des systèmes SAR-Lupe/HELIOS II

La France et l'Allemagne ont intégré leurs systèmes de renseignement aérospatial SAR-Lupe (système de satellites radar allemand) et Hélios II (système satellitaire optique français) dans la fédération des systèmes SAR-Lupe/Helios II. Cela permet à l'Allemagne d'avoir accès aux images optiques françaises et à la France d'avoir accès aux images radar allemandes, chacune dans la limite des droits d'utilisation convenus réciproquement.

Les débuts de cette fédération remontent à l'année 2002. À l'époque, les ministres de la Défense français et allemand avaient signé un premier contrat portant sur la réalisation d'études coordonnées servant de base au système de reconnaissance fédéré. L'adaptation de SAR-Lupe et la réalisation d'un segment au sol SAR-Lupe pour la France ont débuté en 2006 auprès de la société OHB-System à Brême.

Parallèlement, le service d'approvisionnement français a procédé à l'acquisition d'un segment au sol destiné à la réception et à l'exploitation d'images Helios pour l'Allemagne.

Les travaux de mise en place de la fédération ont été achevés au milieu de l'année 2010, ce qui a permis de le mettre en service opérationnel.

La fédération des systèmes prendra fin dès que les satellites ne seront plus en état de fonctionner. Toutefois, les deux nations travaillent au développement d'un successeur pour chacun des systèmes.

retour au début de la page


Pied de page

Haut

Situation 27/11/14


https://www.baainbw.de/portal/poc/baain?uri=ci%3Abw.baain.projekt.einzelp.sarlupe&lg=fr